Association luxembourgeoise pour la prévention des accidents de la route a.s.b.l.
Reconnue d'utilité publique - 75, Rue de Mamer - L-8081 Bertrange - Tél.: 319786-1
 

THEATRE DE GUIGNOL

Média le mieux approprié pour communiquer aux enfants d'âge préscolaire les principes élémentaires de sécurité routière du piéton.
Organisé par La Sécurité Routière, réalisé par les membres de l'Unité Centrale de la Police de la Route et sous le patronnage du Ministre de l'Education Nationale; le Théâtre de guignol restera le meilleur moyen d'éducation routière du très jeune enfant, en développant ses connaissances, ses compétences et les attitudes nécessaires à sa propre sécurité.
A été édité à cet effet un dépliant : "Dem Poli seng Päiff" - pièce écrite par Jang Linster, qui est distribué aux enfants après la séance, afin de revoir l'ensemble en classe.

 

Avec l'aimable soutien de la BIL, La Sécurité Routière réédite le dépliant "Dem Poli seng Päif" distribué aux enfants lors des 84 représentations du théâtre de guignol prévues cette année. Sur une période de 4 mois, 5800 petits "élèves" du préscolaire -Cycle1- bénéficieront d'une instruction routière ludique et interactive, menée avec enthousiasme par des agents de la Police Grand-Ducale.


L'ENFANT PIETON

Dans la rue, l'enfant est particulièrement vulnérable. Dominé par ses émotions, il fonctionne de manière impulsive et imprévisible. Les parents ont donc un double rôle capital à jouer; celui de protecteurs et encore plus, celui d'éducateurs.

REGLES D'OR POUR LES PETITS PIETONS
Porter des vêtements clairs ou de couleur vive. Surtout lorsqu'il fait sombre, c'est le meilleur moyen d'être visible.
Les sacs à dos ou cartables munis de tissus réfléchissant la lumière des phares, constituent un précieux atout à prendre en compte lors de l'achat.
On peut y rajouter des accessoires rétro-réfléchissants d'une grande efficacité.
Vous pouvez vous procurer ces accessoires en nos locaux à Bertrange.

LES RAISONS DE SA VULNERABILITE

Elles sont d'ordre physiologique...
Du fait de sa taille, les automobilistes voient mal le jeune piéton. Celui-ci peut en effet être dissimulé par des véhicules en stationnement. Lui-même à une vision réduite de ce qui l'entoure:
Signeaux trop élevés
Horizon partiellement bouché par les voitures
D'autre part, dès lors que l'enfant voit, il croit aussi être vu...Il n'identifie pas spontanément les bruits et localise mal leur provenance. Jusqu'à 7 ans, il a du mal à évaluer les distances et à distinguer une voiture à l'arrêt d'un véhicule qui roule lentement.

...et psychologique
Jusqu'à 6 ans, l'enfant ne peut prêter attention qu'à une seule chose à la fois. S'il court après un ballon, il ne pensera qu'à cela et pas aux voitures! Ce n'est que vers 11-12 ans qu'il sera vraiment capable d'anticiper et d'analyser une situation.

QUELQUES CONSEILS

Le rôle des parents est primordial. Il faut commencer l'éducation routière des tout petits le plus tôt possible, c'est-à-dire dès 3 ans. Elle doit se faire dans la rue, au quotidien, par l'observation et l'explication.
Dans ce contexte, vous pouvez vous procurer la brochure gratuite "la route, ça s'apprend" en nos locaux à Bertrange. Elle a été éditée en français, allemand et anglais.
Pas de surprotection mais une pédagogie permanente et évolutive selon la maturité de l'enfant.
Les conseils de prudence ne servent à rien si le comportement des parents les contredit; leur attitude sur la route doit être exemplaire, car ils sont pris comme exemple!
Les parents doivent avoir acquis la certitude que leur enfant a parfaitement assimilé et compris les dangers sur la route, avant de le "lâcher" seuls.

 

 


"De  klenge Wiermchen"...une belle action en partenariat avec LUXLAIT! (2014-2016)

Tous les "petits élèves" découvrent dès la rentrée après les vacances de la toussaint, un petit ver de terre faisant son apparition sur affiches et matériel didactique développés par La Sécurité Routière, en partenariat avec LUXLAIT.
Les nouvelles brochures serviront aux policiers chargés de l'éducation routière des enfants dans les écoles fondamentales. Cette action touchera entre 8000 et 12.000 enfants par an, avec des messages clairs qui resteront gravés dans leur mémoire. D'autre part, autocollants et matériel d'information sur plus de 600.000 produits LUXLAIT contribueront largement à la visibilité de cette campagne.