Association luxembourgeoise pour la prévention des accidents de la route a.s.b.l.
Reconnue d'utilité publique - 75, Rue de Mamer - L-8081 Bertrange - Tél.: 319786-1
 

Du 12 juin au 9 juillet 2017, la Ville et ses partenaires proposent un quiz sur respect.vdl.lu, évoquant de manière ludique les règles et les comportements corrects à adopter en tant qu’usager de la route et expliquant le fonctionnement des infrastructures mises en place pour faciliter le partage de l’espace public.


 


JOURNEE MONDIALE DE LA SECURITE ROUTIERE AUX PASSAGES A NIVEAU  COMMUNIQUE DE PRESSE
2 juin 2017

Depuis 2009, la communauté ferroviaire, en collaboration avec un nombre croissant d’organismes du secteur routier, organise dans plus de 42 pays à travers le monde une journée mondiale de sensibilisation aux passages à niveau (International Level Crossing Awareness Day – ILCAD – www.ilcad.com) sous le slogan:
«Act safely at level crossings» ou «Aux passages à niveau, priorité à la vie».
Dans le but de rappeler la mission de la journée « ILCAD », les CFL ont organisé le 2 juin 2017, une manifestation lors de cette occasion. Dans la Gare de Luxembourg, de 13 à 17 heures, diverses allocutions, ainsi que la projection en avant-première du nouveau clip vidéo «Give life priority» et des actions ponctuelles seront dédiées à la sécurité aux passages à niveau.


Le 2 mai 2017, François Bausch, ministre du Développement durable, a présenté, ensemble avec les responsables de la Sécurité Routière, de la Police grand-ducale, du Parquet général et du Statec, le bilan des accidents de la route 2016 et la nouvelle campagne de sensibilisation "Keen Handy op der Strooss".

 


"ALKOHOL? WENIGER IST BESSER!  - L'ALCOOL? MOINS C'EST MIEUX!", organisé par le ministère du Développement durable et des Infrastructures, le ministère de la Santé et La Sécurité Routière sera une semaine d'action pour sensibiliser la population au mésusage de l'alcool.
Elle se déroulera du 13 au 21 mai prochain.

Voir le communiqué de presse:

10 ans déjà...pour RAOUL

10 ans de partenariat entre La Sécurité Routière et les Sources Rosport.
10 ans à répéter que celui qui conduit ne boit pas.

10 ans de retours gagnants!


 

1re Journée nationale de la sécurité routière,
le 26 septembre 2016 de 17h00 à 19h00,
au Centre de Formation pour Conducteurs à SANEM

La Sécurité routière constitue une des priorités du Gouvernement. C’est pourquoi François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures, a lancé une « Journée nationale de la Sécurité routière «  dédiée à la promotion de la sécurité pour tous les usagers de la route dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action. Cette journée se tiendra cette année le 26 septembre et portera sur la thématique des « Zones 30 ».  Toutes les communes et acteurs concernés ont été invités à se rallier à cette action par le lancement de propres initiatives ou d’activités ayant trait aux Zones 30.


 

Trop vite, vite mort  (Juin 2016)

La vitesse tue : le slogan est largement connu, banal presque. Sauf pour ceux qui en périssent, leurs parents, leurs proches, leurs amis. Trop souvent il s’agit de jeunes conducteurs :

« un conducteur qui arrivait de l’A4 à grande vitesse a perdu le contrôle de son véhicule. 2 passagers sont morts sur le coup, le conducteur âgé de 21 ans est grièvement blessé… »

 « … le conducteur âgé de 27 ans s’est mis à dépasser plusieurs voitures… tout à coup il a perdu le contrôle de son véhicule… »

«  Le jeune conducteur qui a perdu le contrôle de sa berline est décédé sur les lieux de l’accident tout comme le passager de la camionnette percutée. Le conducteur d’un second véhicule a été très gravement blessé. »

«… la violence du choc n’a laissé aucune chance au jeune conducteur âgé de 24 ans… »

Ces quelques exemples illustrent de manière dramatique une réalité statistique. Les jeunes conducteurs sont beaucoup plus impliqués dans des collisions graves et mortelles. Les 15-24 ans représentent près de 12 % de la population, mais 20 % des victimes. En 2015, 48 % des collisions mortelles ou graves liées à la vitesse impliquaient en effet des conducteurs de 18 à 24 ans. Vantardise et imitation du monde adulte, certains jeunes se laissent facilement griser par la vitesse, par vantardise devant leurs pairs et suivent ainsi un exemple qui leur est encore trop souvent inculqué par le « monde adulte ». Mais le manque d’expérience et une témérité excessive par rapport à leurs aînés les exposent davantage aux dangers de la vitesse. Au vu de ces constatations, La Sécurité Routière a cru indispensable de rappeler les dangers de la vitesse et ceci au moyen d’un visuel pour le moins irritant, sinon cruel. Car la réalité l’est tout autant. L’introduction des radars a en quelque sorte théorisé les discussions des risques liés à la vitesse pour ainsi les réduire au seul volet technique (régulateurs de vitesse, marge de tolérance, emplacements …) La violence de cette campagne se veut un signal fort pour démontrer à quel point sont dérisoires ces débats inutiles. La réalité des drames humains ne doit pas passer au second plan. Consciente de la cruauté du visuel, difficile à gérer pour les jeunes enfants, La Sécurité Routière recommande aux parents de ne pas les laisser seuls avec une telle image et de leur fournir une explication adéquate. Cette campagne a pour objectif de prévenir de tels drames et d’éviter à d’autres parents de pleurer leurs enfants.


 

11 mai 2016...La campagne « LA ROUTE C’EST NOUS TOUS » se veut un appel à la civilité, à la courtoisie et au respect des règles de la route. Elle se veut également un rappel qu’à l’approche de la bonne saison, les usagers de la route vulnérables, dont les cyclistes, deviennent de plus en plus nombreux sur nos routes. Pour une meilleure cohabitation, les automobilistes veilleront à laisser de l’espace aux cyclistes et à garder une distance de sécurité lorsqu’ils les dépassent. Les cyclistes respecteront tout comme eux les règles du Code de la route, comme p.ex. les feux rouges ou les priorités.
 


 


A partir du 16 mars 2016, les dix premiers radars fixes sont mis en service au Luxembourg.
Ce dispositif soulève beaucoup de questions, dont vous trouverez les réponses dans ce document.

FAQ---Radars.pdf (547.27 kB)

« Rettungsgasse – couloir de secours » et système d’appel automatique d’urgence – eCall

Lors de la conférence de presse du 19 janvier 2015, le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, et le ministre de l’Intérieur, Dan Kersch, ont présenté la campagne d’information « Rettungsgasse – couloir de secours ». Initiée par les deux ministères, en collaboration avec l’Administration des services de secours, l’Administration des ponts et chaussées, la Sécurité routière ASBL, la Police grand-ducale, l’Automobile club du Luxembourg (ACL), la Fédération des garagistes (Fegarlux), l’Association des distributeurs automobiles luxembourgeois (ADAL), le Centre de formation pour conducteurs et la Société nationale de contrôle technique (SNCT), l’initiative a comme objectif d’informer le grand public sur les mesures à prendre en cas de bouchon, afin de laisser un passage libre aux véhicules de secours et de dépannage. « Laissez le passage libre pour sauver des vies », un message pertinent qui se veut un appel à la civilité et ainsi contribuer à sauver des vies. En cas d’accident, chaque minute, chaque seconde compte et peut décider de la vie ou de la mort. En cas d’embouteillage, les services d’intervention doivent d’abord se frayer un chemin entre les voies bloquées ou essayer d’avancer sur la bande d’arrêt d’urgence – un temps précieux est ainsi perdu ! En ménageant une voie d’urgence entre les voies de circulation, vous laissez passer les services d’intervention. Les véhicules de secours et de dépannage arrivent plus vite sur les lieux de l’accident, les blessés sont pris en charge plus rapidement, les opérations de déblaiement peuvent démarrer plus tôt et les bouchons se résorbent plus facilement. Dès les premiers signes de ralentissement de la circulation, il faut ménager un couloir de secours et laisser le passage libre aux véhicules de secours.


 


Radars à partir de 2016, nouvelle campage...

Voir le nouveau film RAOUL

 


Campagne RAOUL...

Le changement de comportement des conducteurs est un travail de longue haleine et La Sécurité Routière ne cesse de renouveler et de redynamiser l’idée de « Raoul ».
Il est d’autant plus difficile de sensibiliser les jeunes conducteurs (et leurs passagers) car « On n’est pas sérieux quand on a 17 ans » (Rimbaud)....

Afin de mieux cerner les attentes et les motivations des résidents luxembourgeois, TNS ILRES a réalisé une étude sur la campagne « Raoul » auprès des 15-30 ans. Il en ressort que la tranche d’âge des 25-29 ans connaissent le personnage « Raoul » à 86 % tandis que les 15-19 ans ne représentent que 59 % et les filles de cette tranche d’âge seulement 55 %. D’autre part, l’effet Raoul est partiellement entré dans les mœurs : 89 % des jeunes femmes âgées de 15 à 19 ans déclarent avoir convenu de sortir et de ne pas boire (moyenne tous âges confondus = 78 %). Une perspective tout à fait positive!


 

10 septembre 2015
Version actualisée du code de la route allemand


La Sécurité Routière a mis à jour et ré-imprimé le code de la route populaire en langue allemande. Ce code de la route se présente sous forme d’un livre de 254 pages subdivisé en deux grandes parties: un tronc commun avec des règles et informations générales pour tous les usagers de la route et des chapitres spécifiques pour les différentes catégories de permis de conduire. Le code de la route populaire allemand et français (2014)  sont disponibles  au prix de 38,50 €  auprès de La Sécurité Routière, dans les librairies et auto-écoles.
 


 


 

Conférence de presse du16 juin 2015
"TO DO LIST" pour une "VISION ZERO"

« … to eliminate human fatalities and suffering, one by one, until we reach zero»

Etant donné qu’une grande partie des mesures demandées par notre association est déjà prise en compte dans le «  plan national pour la sécurité routière »  initié par le Ministre François Bausch, mais que ces projets se situent à différentes étapes de réalisation, La Sécurité Routière a formulé une « To do List » en lieu et place d’un catalogue de revendications.
Cette liste a été adoptée par le conseil d’administration de La Sécurité Routière qui, rappelons-le, se compose de :

Paul Hammelmann (avocat), Jacques Hansen (Croix Rouge), Nico Hoffmann (ULC), Claude Seywert (Assurance Accident), André Bredimus (Bâloise), Ed Goedert (ADAL), Camille Gonderinger (SNCA), Guy Heintz (MDDI), Pit Hentgen (LaLuxembourgeoise) Frank Lentz (Fédération des Maîtres Instructeurs), Marie-Hélène Massard (Syndicat des compagnies d’assurances), Ernest Pirsch (FEGARLUX), Yves Wagner (ACL), Gilbert Wolter (Foyer).


A partir du 1er juin 2015

"NOUVEAU" BAREME DU PERMIS A POINTS
La Chambre des Députés a voté un nouveau barème des infractions du permis à points.

L'analyse du bilan des accidents routiers révèle que la vitesse et l'alcool demeurent les principales causes présumées des accidents. Le gouvernement poursuit  l'objectif d'améliorer la sécurité routière, par la mise en oeuvre d'un plan d'action avec mesures préventives et répressives. L'accent est donc mis sur les infractions réputées être à l'origine des accidents graves de la route, en l'occurence, la vitesse excessive, la conduite sous l'emprise d'alcool, de drogues ainsi que le non-port de la ceinture de sécurité ou du casque de protection.

Consultez aussi le lien du MDDI: www.mt.public.lu

 


Le Premier ministre et le ministre des Infrastructures onr signé, en date du 1er avril 2015, la CHARTE NATIONALE DE LA SECURITE ROUTIERE, une version actualisée de celle signée par le gouvernement précédent.
Il s'agit avant tout de faire signer cette charte afin que les ministres prouvent leur engagement dans la lutte contre la violence routière. Parmis les mesures annoncées, le remaniement du permis à points et l'installation de 26 radars fixes. Alors que la situation en Europe s'est améliorée en moyenne de 18%, au Luxembourg la situation s'est dégradée. Il faut donc mettre l'accent sur la prévention et l'éducation de la bonne conduite, notemment auprès des jeunes conducteurs.


 

MOTO...Conduire en toute sécurité

La LMI réédite le livret "Conduire en toute sécurité - Conseils sur la pratique de la moto" en 2 langues suite au grand succès de la première édition allemande. Il s'agit d'un outil de référence dans lequel tout motard, débutant ou averti, trouvera une multitude d'informations, suggestions et conseils de prévention.

 

 

 

 

 

 

 


LA ROUTE, C'EST NOUS TOUS...Campagne du MDDI et de La Sécurité Routière
" L'automobiliste est bête, il croit que c'est le motard qui est bête, alors qu'en fait c'est le cycliste, dit le piéton"

actualités

Instruction routière au préscolaire
De façon ludique et interactive, les agents de la Police Grand-ducale communiquent aux enfants quelques principes élémentaires du comportement à la fois comme piéton (gauche, droite, traverser la chaussée, passage pour piéton, feux tricolores ...) et comme passager de voiture (ceinture de sécurité, siège pour enfant).
Le théâtre de guignol reste le media le mieux approprié pour communiquer au jeune public de cette tranche d'âge les messages-clé de sécurité routière.
  > lire +
 
Afin de changer le comportement des personnes, il fallait un message qui interpelle, qui invite à réflexion.
Le visuel et les spots font appel au bon sens et à l’intelligence des usagers de la route et soulignent l’essentiel: la ceinture, un geste intelligent. > lire +
 
campagne " Au volant, laissez sonner "

RAOUL, LA CAMPAGNE PHARE DE LA SECURITE ROUTIERE



COUP DE COEUR